"J’écris parce qu’il y a beaucoup de choses que j’aimerais comprendre mieux." (Musil)
    

Retour vers le futur ? Le capitalisme de plate-forme ou le retour du « domestic system »

Posted by on juin 6, 2017 in tous les articles | 0 comments

Si l’entreprise managériale s’est imposée au XXe siècle, l’émergence contemporaine d’un capitalisme de plate-forme remet sur le devant de la scène une forme organisationnelle pré-industrielle, que l’on croyait disparue depuis l’émergence de la manufacture : le « domestic system ». Les conséquences économiques et sociales sont loin d’être négligeables. Cet essai établit les filiations historiques de ces nouvelles...

Read More

Petit précis sur l’ « innovation prédatrice » à l’usage des dirigeants d’entreprises

Posted by on avr 6, 2017 in tous les articles | 0 comments

On estime généralement que la concurrence est bonne en ce qu’elle pousse les entreprises à baisser leurs prix, ce qui profite au consommateur. Pourtant, le droit de la concurrence condamne dans certains cas précis la baisse des prix qu’elle considère comme prédatrice, c’est-à-dire visant à éliminer le processus concurrentiel lui-même. Une situation analogue concerne le processus d’innovation. C’est par l’innovation que...

Read More

Faut-il aimer la bureaucratie ?

Posted by on avr 6, 2017 in comptes rendus de livres, tous les articles | 0 comments

À propos de The utopia of rules de David Graeber David Graeber est connu en particulier pour une dénonciation retentissante des bullshit jobs (http://strikemag.org/bullshit-jobs/) et pour un gros ouvrage sur la finance (Graeber, 2011). Anthropologue, anarchiste, activiste : le personnage ne manque pas de couleurs. Dans ce recueil d’essais (Greaber, 2015, traduit en français en 2016), il aborde la bureaucratie selon ce triple point de vue :...

Read More

Information empires, attention masters, and the public sphere

Posted by on avr 6, 2017 in comptes rendus de livres, tous les articles | 0 comments

A review of The Attention Merchants: The Epic Scramble to Get Inside Our Heads, by Tim Wu « It was the best of times. It was the worst of times” (Dickens, 1910,p. 341). Charles Dickens’s celebrated opening to his novel about the French Revolution anticipates many accounts of our “information” revolution. Much like Dickens’s divided population, modern commentators tend to assume that, ridingon the back of new technology,...

Read More